8 Conseils pour Diminuer les Risques D’accident de la Route

Un accident peut vous coûter 36 fois plus cher qu’une réparation basique! Assurez-vous d’avoir une stratégie afin de réduire les causes d’accidents et contrôler vos coûts


« Plus d’1/4 des accidents de la route implique un conducteur en circulation dans le cadre de son travail »

Il existe de nombreux facteurs à prendre en considération qui permettent de réduire le nombre d’accidents pouvant toucher votre flotte. Voici quelques conseils qui vous permettront d’atteindre cet objectif :

1. Impliquez vos responsables

Conduire au travail est l’activité la plus dangereuse que vos employés vont devoir assumer, et ceci contribue à davantage de décès accidentels ou blessures graves que n’importe quelle autre activité professionnelle. Un accident peut impacter directement vos opérations professionnelles c’est pourquoi vous devez mettre en valeur les bénéfices apportés par l’élaboration stratégie de gestion des risques sur la route.

Les accidents de la route peuvent mener à :

 Une augmentation de vos frais d’assurance
L’immobilisation de vos véhicules
 Baisse de la productivité
Congé maladie
 Ventes non réalisées
 Pertes ou dégâts des stocks

Et plus encore…

Générez l’intérêt de vos employés au plus haut niveau de votre entreprise vous peremettra de mettre en place plus facilement les prochaines étapes de votre stratégie de réduction des accidents de la route.

2. Ecrivez une politique de sensibilisation routière

Si vos salariés sont amenés à conduire dans le cadre de leur travail, vous devriez écrire une politique de sensibilisation à la sécurité routière. Celle-ci doit concerner vos véhicules, conducteurs, et l’utilisation qui en est faite. Le langage doit être simple et direct afin que les objectifs soient bien ciblés, en soulignant comment ceux-ci doivent être atteints afin de réduire les accidents. Ce document sera le pilier de votre politique de réduction des risques et doit être visible ou disponible facilement au sein de votre entreprise. Celui-ci doit traiter des sujets tels que :

Responsabilités personnellles
Distraction au volant avec pour cause le téléphone
Drogues & Alcool
Comportement du conducteur
Planification des trajets
Condition de la route
Santé & Bien-être
Procédures d’urgences

3. Recevez des informations précises

Afin de réduire votre taux d’accident, vous devez être au courant de tous les évènements ayant atteints votre flotte.

Chaque accident ayant eu lieu doit être enregistré et répertorié – non pas seulement les détails liés à l’assurance mais aussi le type de trajet ayant été emprunté par le conducteur, la durée du trajet, si le véhicule a été inspecté récemment pour garantir la sécurité de ses conducteurs et plus encore.

Pour certaines flottes, la meilleure pratique est de demander directement après l’accident les détails de celui-ci au conducteur. Un système tel qu’un logiciel de gestion de flotte peut fournir une plateforme de stockage de toutes ces informations et de consultation à la demande.

“Cinq secondes est la durée moyenne pendant laquelle vos yeux quittent la route de vue lorsque vous écrivez un message au volant. Lorsque vous roulez à 88km/h, vous parcourez l’équivalent d’un stade de football en longueur sans lever le regard.” (2009, VTTI. Via www.distraction.gov)

4. Effectuez un benchmark des autres flottes 

Afin d’évaluer votre stratégie de réduction des accidents, il est utile de comparer la gestion des risques de votre entreprise par rapport à celle d’autres entreprises similaires.

En effectuant cette méthode, vous serez également capable de partager vos idées et discuter de l’efficacité de celles-ci avec vos pairs de la gestion de flotte.

5. Gardez vos conducteurs toujours informés

Votre stratégie de réduction des accidents de la route ne peut en aucun cas marcher sans l’engagement de vos conducteurs. Vos conducteurs doivent être avertis de ce que vous essayez d’accomplir et de la manière dont vous souhaitez atteindre ces objectifs. Ainsi vous devez leur faire pleinement comprendre leur rôle, conseillez les sur :

Leur comportement sur la route
Les inspections de leurs véhicules à effectuer périodiquement
Le comportement à adopter en cas d’accident, collision
Les pénalités ou amendes pouvant être subis dû à une mauvaise conduite

Une communication régulière est essentielle – il est important de garder la sécurité routière à l’esprit. Assurez-vous également que vos employés soient en bonne santé et apte à conduire.

6. Évaluez les aptitudes de vos conducteurs

Tous les conducteurs devraient être suivi sur une base régulière. Au minimum, cela inclut une vérification du permis de conduire, de la santé et condition physique du conducteur tel que sa correction optique qui pourrait avoir une influence sur sa conduite. Il est également conseillé d’évaluer les pratiques de conduite sur la route et le comportement au volant de chaque individu séparément.

Ces évaluations doivent être répétés après chaque cas d’accident. S’il y a le moindre doute concernant l’aptitude ou la capacité à conduire de l’un de vos employés écartez-les de toute éventualité de conduite.

7. Zéro tolerance sur l’alcool et la drogue

Vous devez spécifier aux conducteurs que vous vous attendez au respect absolu de la loi sur la conduite sous l’influence d’alcool ou de drogues. De nombreuses flottes vont plus loin et utilisent la politique de la tolérance zéro. Elles interdisent la conduite suite à une consommation d’alcool ou de drogues (prescrites par ordonnance ou illégales). Pour appliquer ce principe, des entreprises vont jusqu’à faire signer un engagement à leurs conducteurs déclarant qu’il ne conduiront pas sous l’influence de substance susceptibles de nuire à leur conduite.

8. Générer une attitude pro sécurité routière  

La sécurité routière doit être prise au sérieux au sein de votre entreprise et respectée à tous les niveaux. En revanche, il ne sert à rien d’avoir une stratégie globale de réduction des accidents si les employés subissent des pressions de la part de leurs supérieurs afin de suivre des horaires ou des délais de livraison irréalistes. Pour cela, des associations proposent différents types de formation pouvant vous permettre d’atteindre vos objectifs en matière de sécurité routière.

En encourageant l’apprentissage de ces quelques conseils vous pouvez être certains que la sécurité routière se positionne en haut de votre agenda.

Découvrez en plus sur la sécurité routière et les méthodes liées à la reduction du nombre d’accidents en consultant notre infographique.