Comment générer des conducteurs plus responsables au sein de votre flotte ?

Malgré l’ampleur et la complexité de la tâche, améliorer la sécurité est indispensable si l’on veut minimiser les risques d’accident et de blessure, mais également réduire les coûts.


-Chevin- Image conducteur accident

Saviez-vous que lors de la plupart des accidents, c’est le conducteur et non son véhicule qui est à l’origine du sinistre ?

La sécurité est un sujet qui concerne toute l’activité : véhicules, maintenance, operations et vos conducteurs, bien-sûr. En dépit des progrès technologiques enregistrés en matière de sûreté des véhicules, les conducteurs restent en effet la cause d’accident numéro 1.

Besoin de peuves ?

Selon l’association de la prevention routière, la vitesse excessive ou inadaptée est la première cause d’accident et est à l’origine d’un accident mortel sur trois suivie de l’alcoolémie, la somnolence et l’utilisation du téléphone portable ou autres appareils.

Une chose est claire : la sécurité sur les routes doit être à l’origine d’une prise de responsabilité de la part des conducteurs et appliquer ces cinq conseils est un bon début :

1.Identifiez les comportements aggravant le risque

Sans surprise, la distraction au volant arrive en tête de liste.

Bien que la loi interdise l’utilisation du téléphone portable au volant (sauf kit mains libres sans oreillette) prés de 60 % des conducteurs admettent passer ou recevoir des appels en conduisant, et 30 % disent le faire de manière quotidienne.

Bien que la législation l’autorise, l’utilisation d’un dispositif mains libres au volant réduit l’attention portée à la conduite et a des répercussions négatives sur le temps de réaction, la vitesse, le respect des distances et la trajectoire.

L’alcool est un autre facteur propice aux accidents de la route, mortels pour certains. Les problèmes liés à la consommation accrue de drogues synthétiques et à la hausse spectaculaire des abus de médicaments (avec ou sans ordonnance) suivent de près dans la liste.

La fatigue s’avérer aussi mortelle que l’alcool ou les drogues, elle est régulièrement à l’origine d’accidents que les conducteurs (notamment les conducteurs de véhicules commerciaux) pourraient éviter en respectant les temps de repos nécessaires.

-Chevin- Conducteur

2. Formez vos conducteurs

Lutter contre la distraction au volant passe par un changement de mentalité et de comportement des conducteurs : les causes d’accident identifiées plus haut sont toutes facilement évitables moyennant formation.

Former les conducteurs permet de les sensibiliser aux dangers liés à une conduite distraite, sous l’effet de la fatigue ou en état d’ivresse.

La formation des conducteurs peut grandement contribuer à réduire les accusations de négligence en cas d’accident. Dans la plupart des litiges liés à un accident, l’avocat de l’accusation insiste sur les risques pris par vos conducteurs, faisant retomber la charge de la preuve sur votre entreprise : il vous incombe de démontrer que les formations exigées par la loi ont été respectées, mais également que vous disposez de procédures et processus dédiés.

3.Dotez-vous de politiques dédiées

Les politiques d’entreprise encadrant une utilisation sûre des véhicules garantissent une compréhension uniforme de vos attentes.

Un bon exemple serait une politique consacrée à l’utilisation du téléphone portable (ou de tout autre dispositif électronique mobile) au volant d’un véhicule appartenant à l’entreprise, loué par cette dernière ou d’un véhicule personnel utilisé au nom de la société. De la même façon, une politique exigeant de vos conducteurs qu’ils soient médicalement aptes à la conduite permettrait de s’assurer qu’ils réunissent les conditions physiques et de santé requises pour conduire un véhicule de l’entreprise.

4.Faites respecter ces politiques

Une politique n’est efficace que lorsque tout éventuel manquement s’accompagne de conséquences définies et réelles. Les conducteurs ne modifieront pas leurs pratiques de conduite imprudentes du simple fait qu’une politique est en place. Il incombe à vos responsables de flotte de faire respecter ces politiques, indépendamment des réticences ou obstacles rencontrés.

Dans certains cas, échouer à mettre en œuvre et à faire respecter une politique d’entreprise peut avoir un coût.

5.Améliorez vos performances grâce à la gestion de données

Pour améliorer vos performances, il est essentiel de les mesurer.

La faculté de stocker des informations relatives aux conducteurs facilite le signalement des accidents et comportements fautifs, ce qui permet de mieux cerner les risques et de réduire les réparations coûteuses, les temps d’immobilisation et les primes d’assurance. Se doter d’un système permettant de comprendre les causes des problèmes de sécurité rencontrés augmente les chances d’identifier et de mettre en œuvre des solutions possibles.

La captation des données permet l’analyse des risques, la mise en place de politiques et procédures efficaces, l’identification des besoins en formation et garantit leur conformité. Un logiciel de gestion des Données des Conducteurs permet la sauvegarde, la gestion et l’analyse des données de chaque conducteur jour par jour pour vous permettre la mise en place de solutions.

La reduction des coûts et l’amélioration de la sécurité des conducteurs ne s’excluent pas mutuellement, mais encourager des pratiques de conduite sûres peut faire la différence. À long terme, cela réduit non seulement les coûts mais améliore également la satisfaction des employés, la reputation et l’image de l’entreprise.

Vous l’avez compris, avoir une stratégie pour réduire les risques d’accidents de la route dans votre flotte doit être une priorité.