Choix de carburant – Quelle est la meilleure stratégie pour votre flotte ? 

Alors que les énergies alternatives inondent le marché, il est grand temps de se demander quels carburants sont les plus adaptés aux besoins de votre flotte. Mais comment identifier le carburant adéquat ?


quel carburant choisir ?

 La volonté de développer et d’utiliser des véhicules plus durables et rentables a mené à de plus grands choix, particulièrement en ce qui concerne les options de moteur et de transmission… et il y a beaucoup d’autres facteurs à considérer.

Mais quelle est la stratégie la plus efficace pour votre flotte ? Quel carburant choisir ?

En réalité, il n’y a pas une seule et unique réponse à cette question, mais une stratégie de sélection peut vous aider à prendre des décisions et effectuer des choix plus éclairés.
Parmi cette vaste quantité de données qui est souvent générée par les nouveaux modèles de véhicules, il est important d’intégrer les considérations suivantes dans votre équation de sélection de carburant.

 Efficacité et durabilité
 Besoins opérationnels
 Conducteurs individuels
 Les dépenses de carburant
 Infrastructure de ravitaillement
 Implications fiscales et incitations
Législation actuelle et à venir

Pour vous aider à comprendre l’importance de la mise en place d’une stratégie de sélection du carburant et les différentes options présentes sur le marché, nous avons créé ce guide.

Premièrement, vous devez savoir comment chaque type de carburant peut vous permettre de répondre à vos besoins spécifiques. Pour y parvenir, vous devez donc comprendre l’usage de chacun de vos véhicules. Demandez-vous :

En accordant une attention particulière aux facteurs ci-dessus et en intégrant ces informations à votre stratégie de sélection, vous pourrez mieux gérer la consommation de carburant et obtenir le meilleur retour sur investissement.

En fin de compte, votre flotte doit être structurée, adaptée à vos objectifs, choisir une stratégie globale pour tous n’est plus une option viable.

Anticiper 

Afin d’anticiper les dépenses de carburants et de maintenance pour chaque type de véhicule, il est essentiel de construire un modèle TCO (Total cost of ownership) soit le coût total d’acquisition.

L’utilisation du véhicule et la disponibilité des énergies alternatives peut impacter grandement le TCO, donc soyez sûr d’ajouter les facteurs suivants à votre démarche de réflexion :

Économie de carburant – La consommation de carburant entre deux véhicules similaires peut varier considérablement suivant le type de route empruntée et le comportement du conducteur. Vous constaterez peut-être qu’un véhicule est plus performant dans une région ou une partie de votre exploitation que dans une autre, ce qui rend difficile d’estimer la consommation globale mais également de faire des économies de carburant.

Émissions – Le contrôle des émissions peut être un bon moyen de montrer à quel point votre activité est sérieuse en matière de développement durable. Aujourd’hui, les flottes sont sous pression constante pour être plus éco-responsables. Initier des mesures permettant de mesurer et de réduire les émissions grâce à une sélection proactive du type de carburant peut ainsi ajouter une valeur significative.

Réglementation – Dans certains cas, il est judicieux d’encourager ou de prohiber l’utilisation de certains carburants ou modèles de véhicule selon leurs performances environnementales. Assurez-vous de comprendre comment chaque type de carburant pourrait s’accorder à votre activité actuelle et future.

Un relevé kilométrique complet et précis, données de consommation et consommation prévisionnelle (L/100 km constructeur) sont des éléments clés permettant la prise de décisions réfléchie. Pour cela il est judicieux d’utiliser les chiffres de sa flotte actuelle.

Les statistiques nous montrent que les données constructrices sont en en général manipulées et présentent des chiffres inférieurs à la réalité d’en moyenne 30%. Il est donc préférable de construire son modèle TCO à l’aide de données fiables et de confiance.

Les carburants :

C’est l’heure de la décision ! Vous avez déjà considéré le conducteur, la raison de l’utilisation du véhicule, le temps d’utilisation, le type de trajet et la localisation et bien-sûr le TCO… Mais il est important de considérer les points positifs et négatifs de chaque énergie et il y a un choix important sur le marché à l’heure actuelle !
Jetons un œil sur les 4 types d’énergie les plus populaires :

Essence :

Les véhicules essences sont souvent les moins chers à l’achat et ce carburant tend à devenir moins cher à la pompe où il est très largement disponible. Cependant, malgré ces deux avantages importants et difficiles à ignorer, les véhicules essences consomment plus et dégagent plus de CO2 que d’autres alternatives.

essence émissions de CO2

De plus, les coûts de maintenance et de réparation ont tendance à être plus élevés, parallèlement aux taux d’amortissement.

Malgré ces facteurs, 58% des automobilistes annoncent que leur prochain investissement se dirigera vers l’achat d’une motorisation essence.

Diesel:

Un des carburants les plus populaires utilisé par les automobilistes en France. Le diesel et ses motorisations ont subi de nombreux contrôles ces dernières années, centrés sur ses effets sur l’environnement. Au vu des résultats de nombreux changements législatifs ont été proposé.

Malgré ce défi, le diesel reste une des énergies les plus utilisées, cela peut être quelque chose que vous pourriez intégrer au TCO.

statistiques véhicules d'entreprise diesel

Bien qu’un véhicule diesel soit plus cher à l’achat, il offre cependant une importante économie de carburant, il continue donc de jouer un rôle important dans le transport de marchandises et de personnes même si ses ventes ont connu une baisse de presque 12% en 2018. En effet, le diesel peut réaliser des économies de carburant de l’ordre de 30% comparé à un moteur essence.

De plus, elle conserve plus facilement de la valeur, et entraine de moindres coûts en réparation et service, de l’argent peut donc être encore économisée.

Pendant que le diesel perd peu à peu sa place de leader sur le marché, de nouvelles options plutôt compétitives envahissent le marché.

Hybride:

Il existe deux principaux types de véhicule hybride, les hybrides classiques et les hybrides rechargeables. Leurs fonctionnements et leurs performances sont également différents. Les hybrides classiques possèdent seulement une batterie de faible capacité car l’énergie électrique est produite par un dispositif de récupération de l’énergie cinétique au freinage. Ce procédé permet une autonomie comprise entre 2 et 3 km à une vitesse maximale de 60km/h.

A contrario, le véhicule hybride rechargeable possède une batterie de plus grande capacité, en toute électrique, la voiture a une autonomie de 20 km et peut atteindre une vitesse de 130 km/h.

Les deux récupèrent l’énergie de leurs batteries grâce au freinage et utilisent l’énergie pour alimenter les roues. Ces véhicules permettent de réduire les émissions et de réduire la consommation de carburant… mais ils dépendent toujours de l’énergie générée par l’essence ou le diesel.

économie de carburant véhicule hybride

En termes de prix d’achat initial, la technologie hybride est plus chère qu’une technologie traditionnelle. Cependant, les actions de maintenance seraient moins fréquentes réduisant ainsi les coûts d’entretien et les temps d’immobilisation.

Aujourd’hui, la technologie hybride tend à devenir une des solutions les plus prisées par les automobilistes.

Électrique:

Les voitures électriques sont une solution pour un transport silencieux et plus écologique car elles ne rejettent aucune émission de C02. Par conséquent, ces nouvelles venues sur le marché de l’automobile sont de puissantes prétendantes aux opérations locales et urbaines.

Les voitures électriques ont un avantage certain, le prix d’une charge complète qui est bien moins onéreuse qu’un plein d’essence ou de gazole. D’après certaines estimations le coût par kilomètre d’un véhicule électrique représente environ un tiers à un quart du coût des carburants classiques, en fonction du prix de l’électricité et du prix du carburant à la pompe.

De plus, les véhicules demandent beaucoup moins d’entretien que les véhicules à moteur thermique. Cependant, la plage de conduite a tendance à être limitée dû aux arrêts réguliers liés à la recharge et au fait que les bornes de recharges sont peu présentes sur le territoire. C’est pour cela que la voiture électrique est idéale pour des trajets courts et urbains.

Conclusion

La meilleure stratégie pour évaluer quel carburant choisir est de commencer par examiner la situation dans son ensemble avant de s’attaquer à l’analyse détaillée de chaque facteurs. Les coûts de carburant, la durabilité, les prix initiaux, les exigences en matière d’entretien, les réglementations et même les valeurs de revente peuvent avoir une incidence sur vos choix.

Aujourd’hui, il existe de nombreuses alternatives aux carburants traditionnels et cela devient une opportunité pour vous d’effectuer des économies, d’améliorer vos opérations sur le long terme dans différents domaines.

Malgré le dilemme qui se profile entre diesel et essence et le choix de véhicules hybrides et électriques toujours plus performants, il ne faut pas à ce stade exclure une de ces énergies. En effet cela constituerait une grave erreur lors de la définition de votre politique énergétique.

Il n’y a donc pas une seule et unique réponse à la question quel carburant choisir mais, avec une stratégie de sélection méticuleuse, il sera facile de prendre des décisions éclairées et efficaces.

Infographie